Photographie Berlin / Shutterstock.com

Actualités Politique

La protestation des agriculteurs allemands se poursuit malgré l'aide

5 janvier 2024 -Matthijs Bremer - Commentaires 4

Le gouvernement allemand a renoncé à mettre un terme brusquement à l'exonération des droits d'accises sur le diesel dans le secteur agricole. Berlin a choisi de supprimer progressivement ce projet. Par ailleurs, le gouvernement a décidé de ne pas supprimer l'exonération de taxe routière pour les véhicules agricoles. Cependant, le secteur agricole allemand souhaite que toutes les mesures soient écartées et poursuit les protestations annoncées.

Les réformes visaient à combler un déficit budgétaire. Cependant, cela s’est vite révélé être un problème pour le secteur agricole. Pour des raisons compréhensibles, car selon la CDU, la mesure coûte en moyenne 4.000 XNUMX euros à une exploitation agricole. A l'instar des Pays-Bas, les agriculteurs se sont déplacés en masse tracteurs à la Porte de Brandebourg à Berlin. Le groupe d'intérêt agricole allemand DBV a déclaré la semaine prochaine une semaine de protestation, qui a abouti à une nouvelle manifestation à Berlin.

En réponse, le gouvernement allemand a décidé de supprimer progressivement les positions exceptionnelles. À partir de 2026, ces dispositifs disparaîtront totalement. Par ailleurs, le gouvernement a décidé de ne pas supprimer l'exonération de taxe routière pour les véhicules agricoles. La DBV n'est pas satisfaite du compromis et exige que toutes les mesures soient retirées de la table. L'organisation a annoncé que les manifestations se poursuivraient.

Les troubles s'amplifient
Il est apparu jeudi soir que les esprits ne se sont pas encore apaisés. Un groupe d'une centaine d'agriculteurs a tenté de demander réparation auprès du ministre allemand de l'Économie, Robert Habeck. Il revenait de vacances sur l'île des Wadden Hooge et se retrouva sur un ferry. Les agriculteurs n'ont pas été autorisés à entrer et le ferry a rebroussé chemin.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Matthieu Bremer

radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 4
Abonné
Peter 5 janvier 2024
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/artikelen/10907417/duits-boerenprotest-gaat-door-ondanks-handreiking]La protestation des agriculteurs allemands se poursuit malgré le document[/url]
En Allemagne également, il existe un nombre croissant de groupes d’activistes qui agissent pour le plaisir d’agir. Cela finira par jouer contre l’ensemble de la profession. Quiconque veut en tirer le meilleur...
Abonné
Plancher de Young 5 janvier 2024
Dors bien, Peter...
métier à tisser 6 janvier 2024
pardon pour l'essentiel ????
c'est tout le secteur qui est en jeu !!
De nombreux pays suivront la semaine prochaine, cela ne peut plus durer.
sont tous forcés et trop gênés dans nos opérations commerciales
les exigences vont beaucoup trop loin, très mauvaises réglementations/bio/mensonges verts, etc., etc.
il faut que cela s'arrête très vite. Il n’y aura bientôt plus de nourriture, mais aussi plus aucun agriculteur, à l’exception de quelques amateurs de sauts d’obstacles.
Abonné
boer 6 janvier 2024
les agriculteurs allemands ont tout à fait raison ! Donnez-leur un doigt et ils auront toute la main ! Dans la fourrière !! Nous pourrions suivre l’exemple des Pays-Bas !
bandes tampons, zones NV, normes renforcées, réduction des droits à allocation, suppression des dérogations,
le diesel rouge n'est plus autorisé depuis des années ! Donc plus cher, et je pourrais continuer encore et encore ! Nous nous laissons tous détruire en tant qu'agriculteurs aux Pays-Bas ! PAS PARCE QUE NOUS NE SOMMES PAS DE BON AGRICULTEUR OU ENTREPRENEUR ! mais par des fonctionnaires et des politiciens soi-disant fiables ! ET en étant honnête et en ayant à cœur les meilleurs intérêts du secteur, ce que fait l'Adema maintenant, c'est vraiment donner de la perspective au secteur ! Eh bien, chère Adema, heureusement, votre temps est presque écoulé ! CE que vous ne nous accordez pas, je ne vous l'accorderai pas à l'avenir et c'est la perspective !
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login