Nuno21 / Shutterstock.com

Actualités Viande

Les États-Unis aident les transformateurs de viande à concurrencer les 4 grands

9 Septembre 2021 - Wouter Job - Commentaires 8

Le président américain Joe Biden accuse les abattoirs que les prix à la consommation de la viande ont fortement augmenté. Selon lui, la manière dont la tarification est établie doit être repensée. Le marché de la viande est dominé par les 4 grandes entreprises de viande, qui ont réalisé des bénéfices importants pendant la pandémie de corona.

Aux États-Unis, les prix de la viande dans les supermarchés ont fortement augmenté ces derniers mois, contre la jambe endolorie de Biden, qui défend les classes moyennes et inférieures de la société. JBS, Tyson Foods, Cargill et National Beef Packing contrôlent ensemble environ 85 % du marché américain de la viande. Selon le gouvernement, ce monopole fait grimper les prix. 

Profits élevés dans le monde de la viande
Entre autres choses, il est fait référence aux bénéfices élevés réalisés par les entreprises de viande pendant la pandémie de corona. En effet, l'administration Biden a raison. Tyson Foods a considérablement augmenté ses bénéfices en 2020 et cette tendance se poursuivra cette année. Ce JBS brésilien a même enregistré les meilleurs résultats de son histoire au deuxième trimestre. Le bénéfice brut a augmenté de 10 % pour atteindre plus de 2 milliards de dollars.

Soutenir les petits transformateurs de viande
Pour contrebalancer les transformateurs de viande dominants, Biden soutiendra financièrement les plus petits transformateurs de viande du pays. Le Département de l'agriculture des États-Unis (USDA) met à disposition 1,4 milliard de dollars à cet effet. Une enquête est également lancée sur la manière dont les accords de prix sont établis dans le secteur de la volaille. Ils ne seraient pas transparents.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 8
Abonné
gerard 9 Septembre 2021
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/varkens/ artikel/10894068/vs-helpt-vleesverwerkers-opboksen-tegen-grote-4]VS aide les transformateurs de viande à rivaliser avec les 4 grands[/url]
Schouten peut en tirer un exemple
Abonné
janus 10 Septembre 2021
oui ce serait bien qu'elle défende l'agriculture nous aussi les éleveurs de porcs sommes foutus par les abattoirs !!
11 Septembre 2021
Les usines d'aliments et les abattoirs mettent tout en œuvre pour maintenir le volume de la production porcine. Ils gagnent du commerce de volume et répercutent les coûts d'échec sur l'agriculteur. Les usines d'aliments sont bien représentées dans le devis 500, ainsi qu'un certain nombre d'abattoirs.
Abonné
big 11 Septembre 2021
lorsque la surtaxe a été réglée dans le PIB, j'ai annulé les porcelets prévus que je devais livrer. Cela a été partiellement corrigé en un jour et les porcelets étaient toujours chargés. Maintenant, les porcelets partent encore beaucoup trop légèrement. Je pense qu'il y a beaucoup trop peu de porcelets et de cochons. Nous les donnons beaucoup trop bon marché
Abonné
anja 11 Septembre 2021
grand a écrit:
lorsque la surtaxe a été réglée dans le PIB, j'ai annulé les porcelets prévus que je devais livrer. Cela a été partiellement corrigé en un jour et les porcelets étaient toujours chargés. Maintenant, les porcelets partent encore beaucoup trop légèrement. Je pense qu'il y a beaucoup trop peu de porcelets et de cochons. Nous les donnons beaucoup trop bon marché
regarde le premier qui boit déjà à 9 heures..
Roy 12 Septembre 2021
@gros,
Les porcelets sont beaucoup trop chers, le bpp aurait déjà dû être de 20 €.
Ici, ce sont précisément des porcelets lourds au lieu de légers.
Abonné
big 12 Septembre 2021
les cochons aussi n'ont qu'à monter. Plus les porcelets deviennent bon marché, plus l'année prochaine sera chère. Un petit éleveur a 30 50 porcelets par an. Le prix de revient avec ces prix d'alimentation est d'au moins 20 €. Chaque porcelet doit donc ajouter plus de XNUMX €. Tu ne peux pas durer longtemps, peu importe à quel point tu te tapes sur la poitrine
Abonné
big 12 Septembre 2021
En@anja Je suis content que tu t'inquiètes pour moi, mais ce verre n'est pas avant 9 heures du soir. Et vous êtes toujours le bienvenu pour en prendre un
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login