Shutterstock

Actualités Crise de l'azote

Le LTO conclut un pacte sur l'azote avec des organisations de la nature

25 mai 2021 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 9

LTO Nederland a élaboré un plan d'azote avec les organisations de protection de la nature Natuurmonumenten et Natuur & Milieu et les organisations professionnelles VNO-NCW et Bouwend Nederland. Ce proposition, qui vise une approche territoriale, est plus ambitieuse que l'actuelle loi sur l'azote. "Nous mettons le gouvernement au défi d'accélérer la réduction des émissions d'azote", a déclaré LTO lors d'un briefing aux membres.

La proposition sera soumise aux partis politiques pour inclusion dans la formation du cabinet. Selon LTO, le plan azote offre un avenir aux agriculteurs, la nature est renforcée et crée de l'espace pour de nouveaux développements économiques. Les responsables du plan qualifient l'approche axée sur la zone d' « essentielle ». "Après tout, la situation de l'azote diffère d'une région à l'autre et ne peut donc être résolue qu'au niveau local, auquel cas les acteurs concernés, tels que les agriculteurs et les gestionnaires de la nature de la région, participent au lieu d'être imposés d'en haut."

LTO compte également sur plus de soutien à ce plan auprès des entrepreneurs agricoles, comme on peut le lire dans la proposition 'Un équilibre durable.'  Reste à savoir si c'est le cas. Interrogé, John Spithoven, président de la Nitrogen Claim Foundation, vous dira si LTO a été autorisé à parler au nom de tous les agriculteurs et horticulteurs néerlandais. La Farmers Defence Force remet également en question le mandat de LTO. 

Plan plus ambitieux
Selon les décideurs, le plan azote est plus ambitieux que la loi actuelle sur l'azote, votée au Sénat l'hiver dernier. Là où le Nitrogen Act prévoit une réduction des émissions d'azote de 26 % en 2030, les 6 organismes visent une réduction de 40 % (117 mol) cette année-là. Sur ces 117 moles, 20 moles sont destinés à l'agriculture, 20 moles à l'industrie et 20 moles à la construction. Les 117 mol restants sont alors destinés à la restauration de la nature, écrivent les organisations.

Cela nécessite 1,7 milliard d'euros par an, soit un total de 15,3 milliards d'euros. Ce montant sera investi dans une large innovation dans l'agriculture, la relocalisation volontaire des chargeurs de pointe et le rachat volontaire des abandons. Les terres libérées sont utilisées pour l'extensification des exploitations "permanentes", rapportent les organisations. D'autres mesures incluent la conversion à une agriculture respectueuse de la nature, une compensation pour la gestion de la nature agricole et une nature plus robuste.

Selon Sjaak van der Tak, président de LTO Nederland, si les politiciens adoptent cette proposition, cela créera de la clarté pour tous les entrepreneurs agricoles. Selon lui, ils reçoivent donc un financement suffisant pour atteindre les objectifs Van der Tak dans un message vidéo aux membres† Par exemple, le plan vise à réserver 6 milliards d'euros pour les grandes innovations des entreprises agricoles, 5 milliards d'euros pour la relocalisation volontaire ou le rachat des chargeurs de pointe et 3 milliards d'euros supplémentaires pour la gestion agroenvironnementale.

La durée de conservation légale n'est pas claire
Il n'est pas encore clair si le plan est juridiquement défendable. Les organisations proposent au cabinet sortant d'examiner juridiquement la proposition et de demander l'avis du Conseil d'État et de l'Agence néerlandaise d'évaluation environnementale (PBL). Le plan peut ensuite être ajusté si nécessaire sur la base de l'avis de ces 2 instituts.

"Avec des solutions possibles au problème de l'azote, le profit pour l'un signifie généralement une perte pour l'autre, à la suite de quoi il y a eu un manque de large soutien à ce jour et l'impasse se poursuit avec toutes les conséquences pour la nature et l'économie. Nous voulons sortez de cela et cela peut être réalisé avec notre approche. La nature et l'économie en bénéficient toutes les deux", ont déclaré les organisations dans le communiqué.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 9
Abonné
péta 25 mai 2021
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/agribusiness/artikel/10892410/lto-sluit-stikstofpact-met-natuurorganisatie]LTO conclut un pacte sur l'azote avec des organisations de la nature[/url]
Qui ne LTO pense qu'elle est plus.
Jouer constamment à Judas et être un serviteur du gouvernement ne fera qu'empirer les choses !
Osez souligner comme principal problème que la norme néerlandaise est complètement en décalage avec nos pays voisins et que l'harmonisation est un bon premier pas !
Cette norme absurdement basse est une erreur officielle que LTO accepte. À quel point le LTO peut-il être aveugle ?
Faut-il que tout cela soit ainsi pour maintenir ouvert le robinet des subventions pour entretenir cette désorganisation due à un manque de cotisations dû à des désistements massifs ?
Cher LTO, n'aggravez pas la situation et allez parler aux gens du BBB, il y a du bon sens là-dedans, c'est ce qui manque complètement à votre organisation!
Abonné
vieux fermier 25 mai 2021
Qui Petatje pense-t-il être pour porter un jugement ici ?
Beaucoup de criards dans l'agriculture ne savent apparemment pas comment négocier avec les parties. FDF est peut-être bon pour organiser une manifestation d'agriculteurs, mais FDF n'est tout simplement pas pris au sérieux. Et puis tu n'arrives à rien. Cela vaut pour tous les clubs militants.

De plus, je n'ai rien à voir avec ce genre de conseil d'administration de LTO. Mais arrêtez avec ce dénigrement infondé de LTO. Aucune organisation n'est parfaite, mais LTO a fait beaucoup de bonnes choses pour l'agriculture dans le passé.
Abonné
les frites 25 mai 2021
Heureux de ne plus être membre, ce que Petatje dit est à mes yeux la vérité, en Allemagne il n'y a pas de problème N, donc aux Pays-Bas un problème a été créé par un papier. Trouver une solution maintenant, c'est aussi accepter d'avoir contribué au problème, ce qui n'est pas le cas, compte tenu de nos voisins.
Abonné
fait 25 mai 2021
vieux fermier a écrit:
Qui Petatje pense-t-il être pour porter un jugement ici ?
Beaucoup de criards dans l'agriculture ne savent apparemment pas comment négocier avec les parties. FDF est peut-être bon pour organiser une manifestation d'agriculteurs, mais FDF n'est tout simplement pas pris au sérieux. Et puis tu n'arrives à rien. Cela vaut pour tous les clubs militants.

De plus, je n'ai rien à voir avec ce genre de conseil d'administration de LTO. Mais arrêtez avec ce dénigrement infondé de LTO. Aucune organisation n'est parfaite, mais LTO a fait beaucoup de bonnes choses pour l'agriculture dans le passé.
Je pense que le vieux fermier a raison dans le passé, ils ont fait de bonnes choses. mais cela a changé ces dernières années
ver de terre 25 mai 2021
Cela va avec les agriculteurs ici, tout comme avec les Indiens en Amérique, le LTO essaie toujours de fumer le calumet de la paix avec le gouvernement, mais ce n'est jamais assez bon, ils veulent votre terre.
Bientôt, il restera quelques agriculteurs dans une réserve.
Étudiant 26 mai 2021
« Cela nécessite 1,7 milliard d'euros par an, soit un total de 15,3 milliards d'euros. Ce montant sera investi dans une large innovation dans l'agriculture, la relocalisation volontaire des chargeurs de pointe et le rachat volontaire des abandons. [...] Par exemple, le plan vise à réserver 6 milliards d'euros pour les grandes innovations des entreprises agricoles, 5 milliards d'euros pour la relocalisation volontaire ou le rachat des chargeurs de pointe et 3 milliards d'euros supplémentaires pour la gestion agroenvironnementale .”

Bouwend Nederland, VNO-NCW et Natuurmonumenten ont la tâche très simple. Il suffit de signer le plan et les agriculteurs résoudront tout.

LTO si vous voulez un soutien pour des plans constructifs, alors s'il vous plaît montrez ce que le reste de NL contribue...
idées 26 mai 2021
Le gouvernement négocie plus facilement avec un parti aux genoux faibles et si vous êtes dur et commercial, vous serez mis de côté par ces narcissiques aux faux arguments
Abonné
assez grossier 26 mai 2021
Eh bien, gagner 15 milliards pour le secteur semble bien et l'élevage néerlandais est très innovant et est sûr qu'il réussira.
Mais il doit être prêt dans les 50 prochaines années avec une réglementation de plus en plus stricte dès le braquage.
Le LTO place la barre très haut et que va faire l'industrie de la construction ?
C'est aussi dommage que vous n'entendiez parler que de nos émissions et jamais de l'azote que nous absorbons.
Dans l'ensemble, je pense que LTO en donne trop.
bblogique 26 mai 2021
Pourquoi le LTO cherche-t-il une solution à un problème d'azote inexistant ? Il serait préférable de préciser qu'une grande partie des zones Natura 2000 n'ont jamais été pauvres en azote par nature. Par exemple, la plupart des landes ont été créées par des siècles de pillage pour fertiliser les rares terrains à bâtir avec du fumier de mouton et des mottes de bruyère. Ce n'est qu'avec l'invention des engrais que cela a pris fin et ces sols pauvres sont devenus lentement mais sûrement plus riches en azote et donc plus fertiles. Naturellement, cela se fait au détriment de la biodiversité, car ces sols pauvres ont fourni de l'espace à une flore et une faune pauvres en azote, qui à l'origine n'avaient tout simplement pas leur place ici. Cependant, pour une raison quelconque, cette situation contre nature a été déclarée sacrée, et tout le pays doit payer pour maintenir cette situation contre nature. Dans le même temps, une grande partie du monde lutte contre la dégradation des sols et fait tout ce qu'elle peut pour garder ses sols fertiles. Et aux Pays-Bas, sous la pression des groupes écologistes, les gens veulent le contraire. J'attendrais du bon sens de la part de LTO, et certainement pas de coopération dans cette frénésie d'azote.
Vous ne pouvez plus répondre.

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Fond Humeur azotée

Chamber prépare le bal pour le premier succès de Wiersma en fumier

Actualités Mest

FrieslandCampina et Rabo se concentrent sur la fermentation du fumier

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Fond Humeur azotée

Aerius, errata et autres données impures

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login