Shutterstock

Actualités Estimation des revenus WER & CBS

Encore une fois de grandes différences dans les revenus agricoles

18 Décembre 2023 - Wouter Job - Commentaires 11

Pour les éleveurs de porcs, 2023 est une année inoubliable : jamais auparavant les revenus n’ont été estimés aussi élevés qu’aujourd’hui. Les éleveurs de truies en ont particulièrement bénéficié. Les agriculteurs et les producteurs laitiers ont en fait vu leurs bénéfices diminuer. Même s'il existe encore une fois de grandes différences, comme l'année dernière, le revenu moyen du secteur agricole néerlandais reste pratiquement inchangé.

À 112.000 2.000 € par unité d'année de travail non rémunérée, le revenu agricole diminuera de 40.000 37.000 € cette année, selon les chiffres de Wageningen Economic Research (WER) et CBS basés sur plus de 2018 2022 entreprises agricoles. Le revenu était de XNUMX XNUMX € supérieur à la moyenne sur la période XNUMX à XNUMX. WER calcule le revenu agricole par unité de travail annuel non rémunéré (aje). Ce sont les entrepreneurs agricoles et les membres de leurs familles. Habituellement, aucun salaire officiel ne leur est facturé. WER utilise la formule aje pour comparer les revenus de différents types d’entreprises.

La production animale a baissé de 0,7%. Même si la production de lait et d’œufs a augmenté, la production de viande de porc et de volaille a diminué. La production de légumes a chuté de 3,3 %, ce qui est relativement fort selon Statistics Nederlands. 

Les éleveurs de porcs et de volailles en profitent
Les éleveurs de porcs se situent de la tête et des épaules au-dessus des autres dans la liste des revenus. Ils ont vu leurs revenus augmenter de 245.000 369.000 € pour atteindre une moyenne de 558.000 148 €. Les éleveurs de truies en tirent particulièrement profit avec un revenu moyen de 100 XNUMX €. La rentabilité est en moyenne de XNUMX € de chiffre d'affaires pour XNUMX € de coûts. Il convient de noter que les années précédentes étaient pauvres. En raison du fonctionnement du cycle porcin, les bénéfices annuels sont très volatiles. En plus des prix nettement plus élevés des porcelets, les prix des aliments pour animaux ont chuté, ce qui signifie que cela joue dans les deux sens.

Les prix élevés des porcelets constituaient un élément de coût pour les éleveurs de porcs d'engraissement, mais les prix plus élevés des porcs compensaient cela. Le revenu moyen de ce groupe n'a augmenté que de 30.000 186.000 € pour atteindre XNUMX XNUMX €. En soi, une quantité élevée, mais considérablement inférieure à celle des éleveurs de truies.

L'industrie avicole a également bénéficié de la baisse des prix des aliments pour animaux. En outre, les prix des œufs ont augmenté, même si, selon le WUR, il existe de grandes différences entre les différents systèmes d'élevage. Les éleveurs de poules pondeuses ont vu leurs revenus augmenter de plus de 300.000 348.000 € pour atteindre environ XNUMX XNUMX €. L’augmentation de l’élevage de poulets de chair a été moins significative. Cependant, ce secteur est capable de générer des revenus élevés depuis des années. Avec une petite augmentation de cent mille, le revenu moyen s'élève à XNUMX XNUMX €.

Moins d'années pour les producteurs laitiers
L’année 2023 s’est avérée moins favorable pour les producteurs laitiers, même s’ils pourraient eux aussi bénéficier d’une baisse des coûts des concentrés. Cependant, les autres coûts liés au loyer et à l'élimination du fumier ont fortement augmenté. En outre, le prix du lait a fortement chuté en raison d’une offre mondiale de lait plus importante. De 122.000 2022 € lors de l’année record 78.000, qui était une année record, les revenus sont tombés à 100 100 €. La rentabilité est en moyenne de 57.000 € de chiffre d'affaires pour XNUMX € de coûts. Cependant, le bénéfice de l'année dernière était encore supérieur à la moyenne à long terme de XNUMX XNUMX €. 

Un agriculteur voit ses revenus chuter
Les agriculteurs de grandes cultures ont également vu leurs revenus chuter, passant de 143.000 2022 € en 110.000 à 107 100 €. La rentabilité est en moyenne de 2022 € de chiffre d'affaires pour XNUMX € de coûts. Comme pour les producteurs laitiers, cela reste meilleur que la moyenne à long terme. Les prix des cultures arables ont légèrement baissé, tandis que les soldes par hectares ont également diminué, indique WER. Le prix des céréales a également baissé, après un fort rebond en XNUMX lors du début de la guerre en Ukraine.  

Le revenu des producteurs de pommes de terre féculières diminue dans les mêmes proportions que celui des agriculteurs de grandes cultures, à 114.000 30.000 €. Les producteurs de légumes de plein champ peuvent se prévaloir d’une année meilleure et voir leurs revenus augmenter d’environ 120.000 XNUMX € à XNUMX XNUMX €.  

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.

En savoir plus sur

Faits de la SCS
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 11
Abonné
brise marine 18 Décembre 2023
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/article/10907235/re-grote- Différences de revenus agricoles]Encore une fois de grandes différences dans les revenus agricoles[/url]
Quels beaux chiffres, félicitations les gens !
Cherchez dès maintenant à éliminer partiellement le RABO avec vos conseillers fiscaux ou investissez dans des certificats fonciers d'entrepreneurs de Colkega, de préférence des terrains chauds !
sud-est 18 Décembre 2023
terrains chauds ??
Vicky 19 Décembre 2023
Quelqu'un (éditeurs ?) a-t-il une idée de la façon dont ce « revenu par unité d'année de travail non rémunérée » est calculé ? Est-ce la même chose que le « revenu total imposable » pour l'IB (avec un emploi à temps plein) ?
Abonné
bombe à retardement 19 Décembre 2023
Seawind a écrit :
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/article/10907235/re-grote- Différences de revenus agricoles]Encore une fois de grandes différences dans les revenus agricoles[/url]
Quels beaux chiffres, félicitations les gens !
Cherchez dès maintenant à éliminer partiellement le RABO avec vos conseillers fiscaux ou investissez dans des certificats fonciers d'entrepreneurs de Colkega, de préférence des terrains chauds !
Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de terres chaudes vendues.
Abonné
Sud-ouest 19 Décembre 2023
Vicky a écrit :
Quelqu'un (éditeurs ?) a-t-il une idée de la façon dont ce « revenu par unité d'année de travail non rémunérée » est calculé ? Est-ce la même chose que le « revenu total imposable » pour l'IB (avec un emploi à temps plein) ?
Solde brut probable, revenus moins coûts alloués
sud-est 19 Décembre 2023
Il n'y a aucun moyen de déterminer les coûts pour quelqu'un d'autre
Vicky 19 Décembre 2023
sud-ouest a écrit :
Vicky a écrit :
Quelqu'un (éditeurs ?) a-t-il une idée de la façon dont ce « revenu par unité d'année de travail non rémunérée » est calculé ? Est-ce la même chose que le « revenu total imposable » pour l'IB (avec un emploi à temps plein) ?
Solde brut probable, revenus moins coûts alloués
Je le pense aussi, mais cela n'a pas grand-chose à voir avec le revenu (imposable). Et pendant ce temps, tous les journaux regorgent d’articles sur les revenus que gagnent les agriculteurs !
Abonné
autre Pierre 19 Décembre 2023
Vicky a écrit :
sud-ouest a écrit :
Vicky a écrit :
Quelqu'un (éditeurs ?) a-t-il une idée de la façon dont ce « revenu par unité d'année de travail non rémunérée » est calculé ? Est-ce la même chose que le « revenu total imposable » pour l'IB (avec un emploi à temps plein) ?
Solde brut probable, revenus moins coûts alloués
Je le pense aussi, mais cela n'a pas grand-chose à voir avec le revenu (imposable). Et pendant ce temps, tous les journaux regorgent d’articles sur les revenus que gagnent les agriculteurs !
Je suis toujours étonné de voir d'où vient la fascination des médias à toujours montrer (sans aucun sens) les revenus moyens agricoles. Quand saurai-je quel était le revenu moyen des propriétaires de stations-service, de magasins de jouets ou de boulangers ?
Jo 20 Décembre 2023
Seawind a écrit :
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/article/10907235/re-grote- Différences de revenus agricoles]Encore une fois de grandes différences dans les revenus agricoles[/url]
Quels beaux chiffres, félicitations les gens !
Cherchez dès maintenant à éliminer partiellement le RABO avec vos conseillers fiscaux ou investissez dans des certificats fonciers d'entrepreneurs de Colkega, de préférence des terrains chauds !
Tout le monde dans notre monde sait que nous méritons de nous amuser, à une exception près. Je trouve également très tristes les lamentations de mes collègues concernant leurs soi-disant mauvais revenus.
landa 21 Décembre 2023
Cher Jo, cela varie énormément selon les entreprises
et cette année les différences sont encore plus grandes
sont là où c'est top. mais c'est aussi tout à fait normal
et aussi là où les choses vont mal.
Je pense que le simple fait de gagner beaucoup d’argent relève d’une vision à court terme.
Cela ne s'est jamais produit auparavant avec les agriculteurs, où les coûts/risques de main d'œuvre sont tout simplement beaucoup trop élevés.
nous sommes toujours le seul groupe professionnel qui doit faire le plus pour cela et recevoir le moins en retour. Même si nous faisons des besoins fondamentaux numéro 1, c’est très étrange mais vrai.
CM 21 Décembre 2023
Jo a écrit :
Seawind a écrit :
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/article/10907235/re-grote- Différences de revenus agricoles]Encore une fois de grandes différences dans les revenus agricoles[/url]
Quels beaux chiffres, félicitations les gens !
Cherchez dès maintenant à éliminer partiellement le RABO avec vos conseillers fiscaux ou investissez dans des certificats fonciers d'entrepreneurs de Colkega, de préférence des terrains chauds !
Tout le monde dans notre monde sait que nous méritons de nous amuser, à une exception près. Je trouve également très tristes les lamentations de mes collègues concernant leurs soi-disant mauvais revenus.
Ce serait quelque chose, le meilleur revenu chaque année !!!! De quel genre d'absurdités s'agit-il ? Les bonnes années alternent parfois avec des années modérées, voire mauvaises, voire très mauvaises, parfois en raison de risques, d'influences météorologiques, d'augmentations imprévues des coûts, d'intérêts, d'inflation, etc.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités Chiffres de la superficie CBS

Surface de pommes de terre plus petite, semis d'oignons jaunes nettement plus important

BB TV Cor Pierik

De plus en plus de produits phytosanitaires verts

BB TV Cor Pierik

"Les agriculteurs ont besoin de plusieurs modèles de revenus"

Actualités protection des cultures

Les Pays-Bas vendront 5 % de ressources en moins en 2021

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login