Shutterstock

Opinie Kasper Walter

Arrêter d'utiliser des panneaux solaires sur les terres agricoles ?

7 Augustus 2023 -Kasper Walet - Commentaires 12

Juste avant la chute du cabinet, le ministre du climat Rob Jetten a indiqué à la Chambre des représentants via le soi-disant "Zonnebrief" qu'il voulait arrêter la construction de champs remplis de panneaux solaires sur les terres agricoles et dans la nature. Cette mesure restreint encore plus la liberté de choix des entrepreneurs agricoles pour déterminer l'avenir de leur exploitation.

Dans la lettre, Jetten indique qu'il veut utiliser l'espace rare le plus efficacement possible tout en préservant la qualité du milieu de vie physique. Pour y parvenir, le gouvernement suit le soi-disant « Ordre de préférence pour l'énergie solaire" lors de la demande d'un permis pour de nouveaux projets solaires. Ce n'est que lorsque les projets sur les toits, les façades et les terrains et les objets dans les zones bâties et rurales offrent des possibilités insuffisantes, les emplacements sont utilisés en dernier recours sur les terres agricoles et naturelles.

Des règles à portée très hollandaise
Les Pays-Bas ne seraient pas les Pays-Bas si aucune exception n'était possible, mais sous des conditions strictes. Le cabinet et les provinces travaillent ensemble sur des règles avec le sens très néerlandais de « non, à moins que ». À cette fin, un nombre limité d'exceptions sont formulées, dont les conditions « utilisation temporaire » et « utilisation multifonctionnelle » font en tout état de cause partie. Ces conditions « non, sauf si » seront précisées dans les mois à venir et devraient entrer en vigueur à partir du 1er juillet 2024. La question est cependant de savoir avec quelle énergie cela sera abordé avec les élections de novembre et éventuellement une longue formation à venir.

Cependant, la question est de savoir si cette mesure d'interdiction n'est pas trop tardive ? Aux Pays-Bas, des panneaux solaires sont désormais installés sur 2.170 1,8 hectares sur un total de XNUMX million d'hectares de terres agricoles. Plus qu'assez d'espace, il semble construire plus de parcs solaires. Si ce n'était du fait que la situation financière de la construction de parcs solaires sur des terres agricoles s'est déjà considérablement détériorée ces derniers temps en raison de la forte augmentation des coûts et de la diminution des subventions. Là où il était autrefois financièrement intéressant en tant qu'entrepreneur agricole de confier son terrain à des porteurs de projet pour y implanter des parcs solaires (et ainsi valoriser son foncier agricole), ce n'est plus une option aussi intéressante.

Perspectives nuageuses
Bien sûr, les toits des grandes granges peuvent être utilisés pour installer des panneaux solaires. Cela permet d'économiser de l'argent sur la facture d'énergie et d'utiliser l'espace autrement inutilisé, tandis que les terres agricoles restent entièrement agricoles. Pour rendre les perspectives encore plus sombres, l'infrastructure électrique actuelle est également incapable de gérer l'énorme augmentation de l'offre variable d'énergie éolienne et solaire. Le gestionnaire de notre réseau à haute tension TenneT et des sociétés de distribution locales telles que Liander et Enexis mettent déjà en garde contre d'éventuelles pannes de courant à partir de 2030. Il y a déjà environ 6.000 XNUMX entreprises, principalement de nouveaux projets d'énergie durable, sur la liste d'attente pour être connectées à notre réseau électrique surchargé qui, jusqu'à récemment, était parmi les meilleurs et les plus fiables au monde.

Il est possible que la soupe ne soit pas consommée aussi chaude qu'elle est actuellement servie. Avec la chute du cabinet actuel, une nouvelle réalité politique émergera probablement après les élections. En conséquence, il se peut qu'un vent différent souffle et que cette mesure proposée soit à nouveau retirée de la table.    

Kasper Walter

Kasper Walet est un ancien membre du conseil d'administration du marché à terme agricole. Il travaille depuis des années sous le nom de Maycroft en tant que conseiller indépendant sur l'énergie et le climat auprès de gouvernements et d'entreprises du monde entier.
commentaires
Commentaires 12
Abonné
Utilisateur/producteur d'électricité à petite échelle 7 Augustus 2023
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/column/10905358/stop-with-solar-panels-on-agricole]Arrêter les panneaux solaires sur les terres agricoles ?[/url]
Heureusement que ça s'arrête, de préférence avec effet immédiat. Si vous, en tant que gros consommateur (raccordement plus lourd > 80 A), ne pouvez pas couper l'alimentation des pavés et devrez bientôt payer lorsque vos panneaux sur vos bâtiments fourniront de l'alimentation, il sera bientôt temps que la mascarade des panneaux sur les terres agricoles s'arrête immédiatement. Mieux encore, démanteler ces champs, car cela n'a aucun sens.
Abonné
champ de soleil 7 Augustus 2023
nous avons un permis pour construire un parc, prêts à l'échanger contre une bonne compensation. Si ce n'est pas nécessaire, nous ne construirons pas. Les centrales électriques au charbon qui ont été construites avec une subvention ont également été fermées avec une subvention. Ce pays est complètement confus
Abonné
brise marine 7 Augustus 2023
Idéal pour sécuriser les terres agricoles pour la production de nourriture pour les humains ou les animaux ! Il y a beaucoup de place sur les bords de route et 40 mètres à la verticale sur les mâts d'éoliennes et 10 mètres à la verticale sur les pylônes à haute tension (1 câble et juste livrer !!!!). être une bonne alternative. Jetten devrait obliger les compagnies d'énergie à placer la capacité de la batterie pour stockage temporaire de l'énergie solaire dans les régions en difficulté. C'est bien mieux pour le climat que d'absorber les pointes de pénurie avec les centrales gaz-charbon. De plus, le net metering pour les particuliers peut alors facilement atteindre 50 centimes le Kwh au lieu des 180 centimes actuels
Abonné
zot 7 Augustus 2023
abolir immédiatement le filet.
Ne produire que si c'est rentable.
Abonné
brise marine 8 Augustus 2023
Fou = fou = marre ? Abolissez et débarrassez-vous !
Avec les escapades de Poutine, cela a été le meilleur investissement pour de nombreuses personnes. Problème : les gestionnaires de réseau et les producteurs d'énergie aux réserves gigantesques sont restés trop longtemps inactifs et sont désormais à la traîne. Stockage d'énergie régional ou production régionale d'H2 pour la production d'E de recirculation ! Cela semble simple mais nécessite des décisions opportunes !
Abonné
oignon 8 Augustus 2023
si les panneaux solaires rapportent environ 7500 euros par ha sans risque de météo ou de réglementation, alors vous n'allez pas vous soucier des cultures arables ou des vaches
Abonné
Confortable et chaud 15 Augustus 2023
Le filet est bientôt terminé, car le premier fournisseur d'énergie a lancé une taxe FU pour avoir des panneaux solaires. Donc pas sur l'importation d'électricité à prix négatif, mais purement calculé sur ce que vous importez par mois. En principe, vous annulez alors le filet, et la consommation intelligente (chaudière allumée aux heures de pointe) n'a aucun sens.

https://www.volkskrant.nl/nieuws-achtergrond/vandebron-legt-klanten-met-zonnepanelen-heffing-op-andere-leveranciers-volgen-vermoedelijk~b5c45740/

Si bien agencé. Toutes les pompes à chaleur privées, les punaises des panneaux solaires qui ont investi des dizaines de milliers d'euros dans la transition énergétique vont désormais payer complètement loucher alors que des montagnes dorées ont été promises par le gouvernement. Et ne pas pouvoir reprendre l'essence ou devoir engager des frais très élevés (voire impossible avec une construction neuve).

Le gouvernement s'avère être une autre bande de chiens peu fiables.

Je vais ce soir avec ma bite dans un bain chaud chauffé par ma chaudière de chauffage central. Pas besoin d'investir, rien, pas d'amendes de retour, agréable et chaleureux. Qui va m'arrêter ?
Abonné
Voisine 15 Augustus 2023
plantation a écrit :
si les panneaux solaires rapportent environ 7500 euros par ha sans risque de météo ou de réglementation, alors vous n'allez pas vous soucier des cultures arables ou des vaches
Prends juste un permis, Japie.
Abonné
Annick 30 Augustus 2023
Seawind a écrit :
Fou = fou = marre ? Abolissez et débarrassez-vous !
Avec les escapades de Poutine, cela a été le meilleur investissement pour de nombreuses personnes. Problème : les gestionnaires de réseau et les producteurs d'énergie aux réserves gigantesques sont restés trop longtemps inactifs et sont désormais à la traîne. Stockage d'énergie régional ou production régionale d'H2 pour la production d'E de recirculation ! Cela semble simple mais nécessite des décisions opportunes !
Et installer soi-même un petit électrolyseur, est-ce que cela pourrait être une solution à long terme ?
Abonné
Drent 30 Augustus 2023
plantation a écrit :
si les panneaux solaires rapportent environ 7500 euros par ha sans risque de météo ou de réglementation, alors vous n'allez pas vous soucier des cultures arables ou des vaches
oignons 60 tonnes x 30-40 ct c'est mieux, pommes de terre pareil, betteraves feront l'affaire 80 euros. Je ne sais pas mais c'est toujours plus de 7500 XNUMX et vous êtes libre de votre terrain chaque année, si vous optez pour de l'argent, vous feriez mieux de le vendre maintenant pour des tonnes ou plus.
Abonné
oignon 31 Augustus 2023
n'avez-vous aucun frais et 30 % de céréales pour votre propre travail ou facturez-vous comme un agriculteur
Abonné
Sud-ouest 31 Augustus 2023
Si vous comptez calculer le travail, les céréales sont votre meilleure récolte.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Opinie Kasper Walter

La transition énergétique s’enlise dans ses propres bonnes intentions

Analyse Énergie

Le prix du gaz a-t-il atteint un plancher ?

Analyse Énergie

Le remplissage des stocks fait encore baisser les prix du gaz

Actualités Énergie

La suppression progressive du système de compensation est rejetée au Sénat

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login