Shutterstock

Politique GLB

Les éco-programmes sont une pierre d'achoppement dans la nouvelle PAC

28 mai 2021 - Jurphaas Lugtenburg - Commentaires 2

Les négociations sur la nouvelle politique agricole commune (PAC) sont au point mort aujourd'hui (vendredi 28 mai). "Malgré des progrès dans plusieurs domaines, certains points cruciaux restent ouverts. Il a donc été décidé de reporter les négociations à la prochaine réunion des ministres de l'agriculture et de la pêche", a indiqué le Conseil des ministres.

Le gros point de discorde en ce moment semble être les nouvelles éco-réglementations et autres réglementations climatiques et environnementales. Le Conseil des ministres et le Parlement ne parviennent pas à s'entendre sur la part du budget qui doit être mise à disposition des programmes de durabilité.

La réforme n'est pas une révolution
Le Conseil accuse le parlement d'une attitude presque militante. "Une réforme doit être pratique", a déclaré Julia Klöckner, ministre allemande de l'agriculture, au parlement allemand. "Il ne s'agit pas d'une révolution, mais d'une réforme à laquelle chacun devrait pouvoir participer et dans laquelle nous sécurisons notre approvisionnement alimentaire. La mise en œuvre des exigences les plus élevées imaginables ne peut pas être le but."

De son côté, le Parlement estime que le Conseil fait preuve de trop peu d'ambition. "Nous nous efforçons d'obtenir une PAC plus verte, plus juste et tournée vers l'avenir. Le Conseil semble surpris que nous ne signions pas la croix sous leur proposition", a déclaré Norbert Lins, président de la commission agricole du Parlement, lors d'une conférence de presse. L'eurodéputé Eric Andrieu ajoute que le Green Deal adopté à la majorité est le point de départ pour le Parlement dans la réforme de la PAC.

Optimisme
Malgré l'échec des négociations aujourd'hui, le Conseil, le Parlement et la Commission sont optimistes. Par exemple, le commissaire à l'agriculture Janusz Wojciechowski a conclu que les négociateurs étaient proches d'un accord. Klöckner n'est pas non plus pessimiste quant au nouveau cycle de négociations en juin. Le Parlement se dit prêt à reprendre les négociations, mais attend plus de flexibilité de la part du conseil.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jurphaas Lugtenburg

Est rédacteur à Boerenbusiness et se concentre principalement sur les secteurs des grandes cultures et sur le marché de l'alimentation animale et de l'énergie. Jurphaas possède également une ferme arable à Voorne-Putten (Hollande méridionale). Chaque semaine il présente le Market Flash Grains
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 2
Abonné
grenouille 28 mai 2021
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/ artikel/10892496/eco-regelingen-struikelblok-in-het-nieuwe-glb]Pierre d'achoppement des éco-réglementations dans le nouveau GLB[/url]
ils ne peuvent pas non plus nous asservir avec ça.
Abonné
assez grossier 28 mai 2021
Ils aimeraient que cela reste ainsi.
Ça ressemble aussi à de l'esclavage !!
Nous sommes en fait fous que nous travaillions toujours pour tous ces risques, réglementations et quelques prises !!
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités Sol

Un agriculteur britannique préfère « mettre en jachère » plutôt que cultiver

Fond Politique

Le Green Deal, point sensible des négociations UE-Ukraine

Interview Jean Mostert

« La LNV s'attaque au marché du fumier et réorganise l'élevage »

Opinie Jurphaas Lugtenburg

Promettre a été un succès dans la PAC, mais payer est devenu difficile

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login