PHILIPPE MONTIGNY / Shutterstock.com

intérieur Sucre

L'Europe mise sur d'excellents rendements de betterave sucrière

7 Octobre 2021 -Jeannette Pennings

La récolte de betteraves sucrières en Europe est désormais bien engagée. La Commission européenne table sur un rendement légèrement supérieur à la moyenne quinquennale. Cependant, les différences entre les États membres sont importantes et les rendements régionaux diffèrent également aux Pays-Bas.

Dans le dernier bulletin MARS de septembre, la Commission européenne suppose une récolte moyenne de betteraves sucrières dans l'UE de 75 tonnes par hectare. Cela signifie que le rendement cette année serait supérieur de 1,8 % à la moyenne des cinq dernières années. Outre l'Allemagne, la France et la Belgique, entre autres, les Pays-Bas contribuent également à cet optimisme. Bien que Cosun Beet Company suppose toujours un rendement en sucre légèrement inférieur à la moyenne.

Gros plus en France
La Commission européenne prévoit un rendement de 78,2 tonnes par hectare pour l'Allemagne et de 84,6 tonnes par hectare pour la France. C'est respectivement 5,7 % et 2,8 % de plus que la moyenne des cinq dernières années. C'est une bien meilleure perspective pour les producteurs français en particulier que la saison dramatique de l'an dernier lorsque le virus du jaunissement a affecté la production sévèrement réduite† Selon le rapport MARS, le rendement de la betterave en France est 32 % plus élevé cette année qu'en 2020.

Un rendement de 86,9 tonnes par hectare a été calculé pour les Pays-Bas. C'est 5,8 % de plus que l'an dernier et 4,9 % de plus que la moyenne quinquennale. Cela place les prévisions européennes au-dessus de celles de Cosun Beet Company. Au début de la campagne mi-septembre, le transformateur néerlandais tablait sur un rendement moyen de 81 tonnes par hectare. Le rendement en sucre associé a été estimé à 13,6 tonnes par hectare, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne quinquennale.

Rendement décevant Limbourg du Sud
Les premières semaines de la campagne sont maintenant terminées et il n'y a aucune raison pour Cosun d'ajuster les prévisions. Il est clair, cependant, qu'il existe des différences régionales considérables, notamment en ce qui concerne la teneur en sucre. Fin septembre, par exemple, le Limbourg du Sud était à 15 % et le Schouwen Duivenland à 17,2 %. Normalement, le sol de loess du Limbourg fournit l'un des niveaux de sucre les plus élevés, mais le démarrage tardif, le temps frais et les fortes pluies entraînent un rendement inférieur.

En moyenne aux Pays-Bas, le compteur s'établissait à 16 % de sucre après deux semaines de campagne. Le pourcentage de tare correspondant était légèrement supérieur à 7 %, ce qui est relativement faible. Les précipitations des deux dernières semaines ont apporté une humidité plus que bienvenue dans un certain nombre de régions, améliorant les conditions de récolte. Avec les prévisions météorologiques pour la période à venir – sèche et ensoleillée – il ne semble pas y avoir de raison d'ajuster les prévisions de rendement.

Les prix internationaux du sucre en hausse
Pendant ce temps, d'autres parties du monde laissent une grande marque sur le marché international du sucre. Par exemple, l'approvisionnement du plus grand exportateur mondial de sucre, le Brésil, est inférieur d'au moins 10 % en raison de rendements décevants dus au gel et à la sécheresse. La Thaïlande, elle aussi, doit se contenter d'une production moindre cette année. Le vide ainsi créé ne sera qu'en partie comblé par l'Inde, qui dispose encore d'un excédent de 8,4 millions de tonnes de sucre. Le pays voit sa chance d'exporter davantage.

L'Organisation internationale du sucre (ISO) table sur une pénurie de 3,8 millions de tonnes de sucre pour la saison 2021-2022. L'offre mondiale de sucre devrait se réduire à un niveau de 95 millions de tonnes. Cela se reflète dans les prix internationaux du sucre, qui sont en hausse depuis un certain temps déjà. La cotation du sucre blanc raffiné sur le Liffe à Londres a clôturé le mois de septembre à 442,44 € la tonne. Le plus haut niveau en près de 4,5 ans.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jeannette Pennings

Jeannet a ses racines dans le secteur des bulbes à fleurs et elle a grandi dans une entreprise agricole du nord de la Hollande du Nord. En tant que généraliste, elle rapporte pour Boerenbusiness dans tous les secteurs. Elle explore également les possibilités de la publicité sponsorisée.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Actualités Sucre

Cosun : le rendement en sucre de betterave sera décevant cette année

Interview Arwin Bos (Cosun)

« La qualité de l'eau est une priorité absolue chez Cosun »

Actualités La betterave à sucre

Cosun lance cette année sa première campagne de betteraves bio

Actualités Agroalimentaire

Cosun nomme un nouveau directeur financier

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login