Shutterstock

Actualités Agriculture de l'UE

Une production agricole moindre mais suffisante dans l'UE

8 Décembre 2022 -Klaas van der Horst - Réaction 1

La production agricole européenne n'augmentera pratiquement pas au cours des dix prochaines années, y compris les céréales. La production de lait et de viande diminuera, mais la sécurité alimentaire ne sera pas compromise.

Grosso modo, c'est le message que la Commission européenne envoie dans les perspectives à moyen terme pour l'agriculture, qui a été présenté aujourd'hui, le 8 décembre. Bien que tout cela semble assez rassurant pour les citoyens européens, l'agriculture a encore une tâche à accomplir, déclare le commissaire européen Janusz Wojciechowski. Alors que les défis à relever sont nombreux, le nombre d'exploitations agricoles familiales est soumis à une pression considérable et l'âge moyen des agriculteurs augmente. Selon le commissaire européen, ces évolutions doivent être un avertissement sérieux ("réveil").

Des agriculteurs moins nombreux et plus âgés
Il n'indique pas comment ces évolutions négatives peuvent être inversées. Il mentionne que l'agriculture est également confrontée à des défis majeurs en matière d'environnement et de climat. Par exemple, les émissions moyennes d'ammoniac provenant de l'agriculture doivent être réduites de 11 %, pour la pollution par les nitrates, l'objectif est une réduction de 12 % par hectare. Dans certaines parties de l'UE, les émissions doivent même être réduites de 50 à 60 %, explique Wojciechowski.

Déplacement des émissions
La question est de savoir si cela fonctionne. Le commissaire à l'agriculture tient compte du fait qu'avec les réductions d'émissions mentionnées, une partie de la production disparaîtra en dehors de l'UE, tandis que les émissions ne disparaîtront pas, mais seront déplacées hors de l'UE.
De l'avis du Comité, toutes ces questions ne doivent pas mettre en péril la sécurité alimentaire. En particulier, l'approvisionnement en céréales et en produits laitiers reste bon. La viande est une autre histoire. De plus, d'autres seront importés.

Un peu moins de céréales, plus pour les gens
Concrètement, la Commission s'attend à une légère diminution de la superficie céréalière à 57,2 millions d'hectares. On y cultive moins d'orge et de maïs, mais du blé et d'autres cultures. Parmi les céréales produites, 3,9 % de plus vont à l'alimentation humaine, tandis que 6,1 % de moins vont à l'alimentation animale. La production d'oléagineux a augmenté de 2,8 millions de tonnes pour atteindre 33 millions de tonnes, principalement en raison de rendements à l'hectare plus élevés. L'UE importera moins. La propre culture de légumineuses et de soja a augmenté de 54,7 et 33,3 %.

La production laitière de l'UE diminue légèrement, de 0,2 % attendu par an. En outre, une plus grande part du lait proviendra de systèmes de production plus extensifs, devrait-on prévoir. La consommation de produits laitiers restera assez stable, mais il y aura des changements. Par exemple, la consommation de fromage augmentera légèrement, tandis que moins de lait en poudre sera produit et exporté.

Moins de viande rouge, mais encore plus de poulet
La production et la consommation de viande diminueront. Le bœuf en particulier encaisse le coup, au profit du poulet. Ceci est considéré comme un produit plus sain et aussi plus facile à préparer. Les troupeaux de bovins dans l'UE devraient chuter de 9,1 %, tandis que les prix de la viande bovine devraient également baisser. La production de porc devrait diminuer de 1 % par an. 

Petite part restante de substituts de viande
Les protéines végétales deviennent de plus en plus importantes pour les consommateurs européens, mais la Commission ne prévoit pas une réorientation majeure des consommateurs vers les substituts de viande et de produits laitiers. Dans dix ans, ils ne représenteront encore qu'une toute petite partie du marché, du moins c'est ce qu'on suppose.
 

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Klaas van der Horst

Klaas van der Horst est un passionné du marché laitier et de tout ce qui s'y rapporte. Il recherche les nouvelles et interprète les développements.

En savoir plus sur

Politique agricole commune
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Réaction 1
Abonné
Bram 8 Décembre 2022
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/artikel/10901965/less-but-sufficient-agricultural production-in-eu]Production agricole moindre mais suffisante dans l'UE[/url]
Une boule de cristal toujours aussi précise. Je ne crois rien de tout cela. Belle histoire pour endormir le citoyen européen
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Fond Politique

Le Green Deal, point sensible des négociations UE-Ukraine

Interview Jean Mostert

« La LNV s'attaque au marché du fumier et réorganise l'élevage »

Opinie Jurphaas Lugtenburg

Promettre a été un succès dans la PAC, mais payer est devenu difficile

Actualités Financier

Les investisseurs réclament des subventions agricoles vertes

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login