Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Opinie Edin Mujagic

Les règles budgétaires européennes de plus en plus risibles

16 Novembre 2022 - Commentaires 2

Lorsque l'Union européenne a été confrontée à la pandémie de corona, les règles budgétaires européennes, entre autres, ont été temporairement suspendues. Maintenant que la pandémie ne domine plus nos vies, l'UE se prépare à rétablir ces règles. Mais parce que le monde a changé ces dernières années, selon plusieurs, ces règles doivent également être adaptées à la nouvelle réalité. La Commission européenne a donc présenté une proposition visant à ajuster les règles budgétaires avant qu'elles n'entrent à nouveau en vigueur en 2024.

Les règles budgétaires européennes doivent être réformées, car le rythme du désendettement était irréaliste avec les anciennes normes. Pour trop de pays, s'ils respectent strictement les règles concernant le rythme du désendettement, leurs économies s'effondreront. Vu sous cet angle, le désir d'ajuster les choses est compréhensible. La proposition de la Commission européenne, dirigée par la présidente Ursula von der Leyen (photo), donne essentiellement aux pays plus de temps pour faire quelque chose au sujet de leurs dettes élevées. En règle générale, les gouvernements ont quatre ans pour faire des progrès.

Le danger est que trop peu de choses se produiront, d'autant plus que Bruxelles propose également que si un pays fait des investissements qui s'inscrivent dans la transition énergétique ou peuvent être liés à la durabilité, un délai supplémentaire sera ajouté. Je pense que si cela est adopté, il y aura un service dans tous les ministères des finances européens qui se contentera d'examiner chaque proposition de dépense "comment pouvons-nous décrire cela de manière à ce qu'il contribue à la transition énergétique et s'efforce de durabilité'.

Amendes
Mais ensuite, vous continuez à lire et vous tombez sur des choses vraiment risibles. Par exemple, que Bruxelles contrôlera plus strictement et imposera des amendes si nécessaire. Tout cela semble bien, mais les règles budgétaires européennes ont également été réformées en 2011. Même alors, Bruxelles agirait plus fort, la Commission européenne avait cet espace. Depuis 2011, de nombreux pays ont enfreint ces règles budgétaires encore et encore, sans raison, mais Bruxelles a infligé un total de 0 amende.

Cependant, la proposition introduit un nouveau relais pour Bruxelles. C'est là que la proposition devient vraiment risible. En plus des amendes financières, par exemple, il devrait également y avoir ce qu'on appelle une "sanction de réputation". En d'autres termes : en tant que pays de l'euro, vous ne respectez pas les règles, Bruxelles vous prévient que vous ne respectez pas les règles, vous dites à la Commission, de manière civilisée, qu'elle doit s'occuper de ses affaires et puis… alors Bruxelles utilisera une nouvelle arme. Comment? Bruxelles cherchera à faire de la publicité, parlera au parlement du pays en question et organisera des missions dans un tel pays.

Réputation
Parler au parlement national ? Cela amène souvent un pays à enfreindre les règles ! Organiser des missions ? Beau voyage pour les fonctionnaires de l'UE, ce sera tout et rien de plus. Et vous cherchez de la publicité ? Dans quel but? Dire au monde extérieur que l'Italie ou la France ne respectent pas les règles budgétaires ? Et ça on ne sait pas par qui exactement !? Même les oiseaux dans le ciel le savent maintenant ! Oui, selon Bruxelles, une telle sanction de réputation via la publicité conduit à des taux d'intérêt plus élevés, car elle alerte les investisseurs qu'il se passe quelque chose. Encore une fois : comme s'ils ne le savaient pas depuis longtemps ! 

De plus : si les taux d'intérêt dans la zone euro augmentent trop, la Banque centrale européenne (BCE) peut intervenir, qui a récemment mis en place un nouvel instrument, le Transmission Protection Instrument, précisément à cette fin. Avec vos « investisseurs avertis ». Bruxelles perd de vue la situation dans son ensemble, à savoir qu'il faut vraiment faire quelque chose au sujet des dettes publiques élevées et non de manière cosmétique. Pourquoi devriez-vous faire quelque chose à ce sujet ? Parce que trop de dettes ralentit la croissance économique et rend très difficile la résolution de problèmes - comme une inflation trop élevée -, car les hausses de taux nécessaires peuvent être synonymes de catastrophe financière. Car le surendettement accroît la vulnérabilité de l'économie et du système financier.

boerenbusiness. Nl

Edin Mujagic

Edin Mujagic est macro-économiste et économiste en chef chez OHV Asset Management. Il se concentre sur les banques centrales mondiales et dans ses blogs, il écrit principalement sur la BCE et la Fed. Il a également écrit plusieurs livres.
commentaires
Commentaires 2
Abonné
Jupe 16 Novembre 2022
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/column/10901625/european-budgetary-rules-de plus en plus risible]Les règles budgétaires européennes de plus en plus risibles[/url]
Cela conduira à encore plus d'inflation en raison d'une nouvelle baisse de la valeur de l'euro.
L'homme ordinaire en est la victime et est littéralement laissé pour compte en raison de notre dépendance à l'importation de matières premières.
Abonné
gerard 17 Novembre 2022
L'Europe est toujours à la traîne
certains pays n'auraient jamais dû avoir l'euro, mais quelques jambes faibles l'ont permis et vous obtenez ceci \
si ces pays ne parviennent pas à mettre de l'ordre dans leurs affaires à ce taux d'intérêt et ne modifient pas leurs dépenses, la bombe explosera un jour
Répondre à cet avis

Vous devez être connecté pour commenter cet avis.

Quelles sont les cotations actuelles ?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Rester en contact

Ne manquez rien et inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne gratuite