Shutterstock

Opinie Joost Derk

L'inflation américaine collante n'augure rien de bon

16 février 2023 -Joost Derks

L'inflation recule lentement, le marché du travail tourne à plein régime et les Américains dépensent toujours joyeusement leur argent. Derrière cette image favorable se cache le danger qu'une hausse inattendue des loyers plus tard cette année ne déclenche une récession aux États-Unis.

La semaine dernière, une autre série de données sur l'économie américaine a été déversée dans le monde financier. Le fil conducteur est que l'économie américaine se porte plutôt bien. Le marché du travail tendu souligne que les entreprises recherchent avec enthousiasme de nouveaux collaborateurs. Et vous ne le faites pas si vous vous inquiétez de l'évolution du chiffre d'affaires sur le reste de l'année. En janvier, pas moins de 517.000 200.000 nouveaux emplois ont été ajoutés. C'est bien plus que les quelque 3 XNUMX lieux de travail sur lesquels les économistes avaient compté. La population semble également peu préoccupée par l'avenir financier. Les ventes au détail ont augmenté de XNUMX % en janvier.

Inflation maîtrisée ou non ?
Le plus gros coup de pouce économique de la semaine dernière est que l'inflation américaine semble être maîtrisée. En janvier, le soi-disant indice des prix à la consommation (IPC) s'établissait à 6,4 %. Un mois plus tôt, c'était encore 6,5 %. Et en été, même un niveau de 9% a été atteint. C'est une bonne nouvelle, car une baisse de l'inflation atténuera la pression sur la banque centrale américaine pour ralentir l'économie en augmentant les taux d'intérêt. On s'attendait à ce que cette Réserve fédérale relève les taux d'intérêt à 5 % ce printemps, avant de les baisser progressivement. En raison des développements récents, il n'est pas nécessaire de modifier la première partie de ces attentes. Pour la deuxième partie, c'est une autre histoire.

Des salaires plus élevés, des prix plus élevés
En effet, toutes les tendances ci-dessus indiquent qu'il faudra plus d'efforts pour ramener l'inflation américaine à un niveau de 2 % que ce que les marchés financiers et le monde monétaire anticipent actuellement. Un marché du travail tendu se traduit par des salaires plus élevés, que les entreprises répercutent sur leurs prix. Par ailleurs, la baisse de l'inflation est principalement due à la baisse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires. L'inflation sous-jacente sur laquelle la Réserve fédérale établit sa politique est toujours à 5,6 %. C'est à peine moins que les 5,9% des mois d'été. Dans l'ensemble, il semble que l'inflation soit beaucoup plus rigide que ce que de nombreux partis espèrent secrètement.

Contrecoup du dollar
Cette attente s'ajuste lentement mais sûrement. De plus en plus d'économistes ajustent leur prévision d'un sommet des taux d'intérêt américains à 6 %. Les partisans de l'économiste John Taylor – qui a fait il y a trente ans une belle comparaison entre l'inflation et les taux directeurs – tiennent même compte d'une hausse pouvant aller jusqu'à 8 %. Cela n'augure rien de bon pour l'économie américaine. Mais une telle surprise de taux donnerait un fort coup de pouce au dollar. Un taux d'intérêt plus élevé rend plus attractif la détention de capital dans la devise concernée. En septembre, l'euro a réalisé des gains significatifs face au dollar. Cependant, cette avance s'arrête en février. Si l'inflation américaine est aussi collante qu'il y paraît cette semaine, une contre-attaque féroce du dollar se profile.

Joost Derk

Joost Derks est spécialiste des devises chez iBanPremier. Il a plus de vingt ans d'expérience dans le monde des devises. Cette colonne reflète son opinion personnelle et n'est pas conçue comme un conseil professionnel (d'investissement).

En savoir plus sur

Joost Derk

Opinie Joost Derk

Le rallye pétrolier laisse les devises pétrolières sensiblement froides

Opinie Joost Derk

Le franc va-t-il se redresser après un faux départ en 2024 ?

Podcast Monnaie avec Joost Derks

La perspective d’une baisse des taux d’intérêt rend les marchés ravis

Opinie Joost Derks

Le calme sur le marché des changes n’augure rien de bon

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login