Shutterstock

Actualités Accord climat

Plus de subventions aux agriculteurs pour le climat, mais trop peu

28 Juin 2019 -Anne Jan Doorn - Commentaires 6

L'accord sur le climat du vendredi 28 juin signifie que davantage de subventions seront mises à la disposition du secteur agricole. "Pourtant, les agriculteurs manquent encore beaucoup d'argent pour atteindre les objectifs climatiques", calcule Marc Calon, président de LTO Nederland. 

Le gouvernement a annoncé qu'il adopterait la majorité de l'accord sur le climat. Le cabinet alloue près de 600 millions d'euros supplémentaires au secteur agricole. Cependant, Calon met ce montant en perspective chez BNR Nieuwsradio. "Le secteur doit investir 10 milliards d'euros dans les 11 prochaines années pour atteindre les objectifs climatiques. 6,5 milliards d'euros ne sont pas rentables et 3 milliards d'euros peuvent être subventionnés. C'est possible, entre autres, parce que la ministre Carola Schouten (Agriculture, Nature et qualité alimentaire) 1 milliard d'euros a été débloqué par le ministère des Finances, mais il reste un déficit de 3,5 milliards d'euros."

Vise vers le haut
L'argent supplémentaire signifie également des exigences supplémentaires. Dans l'accord, le CO attendu2-la réduction pour le secteur a été ajustée à la hausse. Auparavant, le secteur agricole visait une réduction de 1,8 à 4,6 mégatonnes. Cela a maintenant été augmenté à 4,7 à 8 mégatonnes. En effet, selon le cabinet, le secteur agricole peut atteindre de tels objectifs, tandis que d'autres secteurs ont plus de difficultés.

L'accord sur le climat montre également que 276 millions d'euros sont disponibles pour des mesures autour de la zone des tourbières ; c'est bien plus que les 120 millions d'euros précédemment promis. De cet argent, 100 millions d'euros sont destinés à la délocalisation, au changement ou à la fermeture d'entreprises. Le reste peut être investi dans le drainage sous-marin, la réhumidification ou d'autres cultures. L'intention est de convertir environ 10.000 90.000 hectares (sur les XNUMX XNUMX hectares de tourbières) en nature agricole. L'accord promet par la présente personnalisation et volontariat.

Le budget de l'élevage augmente
Le budget de l'élevage a également augmenté par rapport au projet de convention. 252 millions d'euros sont promis, alors que c'était auparavant 120 millions d'euros. Cela peut être dépensé pour les étables à faibles émissions, mais aussi pour la fertilisation de précision dans le secteur laitier. 2000 millions d'euros seront également mis à disposition pour les zones Natura100. Ici aussi, l'argent est destiné à aider les agriculteurs à déménager, changer ou arrêter leur activité.

Le reste de l'argent est utilisé, entre autres, pour rendre le sol plus durable, par exemple grâce à des innovations techniques et à la diffusion des connaissances (28 millions d'euros). 250 millions d'euros sont également disponibles pour l'horticulture sous serre et 13 millions d'euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire et mieux valoriser les flux résiduels et la biomasse.

Faire des rendez-vous
En plus de ces budgets, l'accord sur le climat stipule également que des objectifs doivent être convenus par secteur qui doivent être atteints d'ici 2030. La performance climatique doit être mesurée au niveau de l'entreprise. L'initiative sera prise par LTO Nederland. L'organisation signale que la proposition doit encore être discutée avec les partisans. « Nous avons contribué (plus que tout autre dans le secteur agricole) aux objectifs environnementaux », a déclaré Calon. Il ne signe donc que lorsqu'il est sûr que le financement sera arrangé. Il estime toutefois que le contenu de l'accord sur le climat s'est considérablement amélioré par rapport au projet d'accord.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Anne-Jan Doorn

Anne Jan Doorn est experte en cultures agricoles à Boerenbusiness† Entre autres choses, il écrit sur les différents marchés de l'agriculture arable et se concentre également sur le marché de la terre et de l'énergie.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 6
Abonné
assez grossier 29 Juin 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/financieel/ artikel/10883053/meer-boerensubsidie-voor-climate-maar-wel-te-weinig]Plus de subventions aux agriculteurs pour le climat, mais trop peu[/url]
Les clubs nature se frottent déjà les mains pour ces 10000 XNUMX hectares. guider. Et gérez-le si possible.
Et donc l'argent de la ferme va aux hommes verts.
Je ne peux pas manger un jour de ces gens !
Abonné
Jupe 30 Juin 2019
Résultat : d'abord LTO promet trop, puis beaucoup trop peu d'argent de compensation devient disponible, à la fin l'agriculteur est à nouveau la tarte noire et se retrouve avec les poires cuites.

Raison : il est trop difficile pour les secteurs en dehors de l'agriculture de fournir beaucoup de compensation de CO2 pour de faibles coûts.

Plaidoyer amateur....
frapper 30 Juin 2019
@Kjol, vous êtes bien présenté. Notre représentant était heureux de prendre la parole à la table sur le climat.
Un chauffeur très "vert" a mis une pierre de taille supplémentaire autour du cou de tout le secteur.
Les hommes de l'industrie se moquent de cet amateurisme de premier ordre.
Les membres ne savent pas ce qu'elle a gaspillé, sinon ce serait la fin du club ZLTO.
céréalier 30 Juin 2019
Je ne comprends vraiment pas qu'il y ait encore des agriculteurs aux Pays-Bas qui soient membres de NLTO. quelle bande de clochards y travaillent.
ces administrateurs s'enrichissent aux dépens de leurs membres et continuent ensuite de proclamer à quel point ils ont fait de leur mieux.
plus de subvention signifie seulement tenir un bonbon et s'il tombe, vous êtes seul.
Et pensent-ils vraiment qu'avec la croissance économique de ces dernières années et la croissance attendue dans les années à venir, seulement 25% de la population passera à la voiture électrique d'ici 10 ans ?
inquiéter 30 Juin 2019
Je l'écris ici souvent, nous n'avons besoin que d'une chose dans ce pays et c'est une crise noire profonde, l'argent doit plus que s'épuiser.
Responsable du budget 30 Juin 2019
Tout l'argent des subventions qui a été extrait va aux inspecteurs et autres agneaux environnementaux
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Opinie Kasper Walter

La Terre ne mourra pas du changement climatique

Opinie Kasper Walter

La transition énergétique s’enlise dans ses propres bonnes intentions

Actualités Melk

La Nouvelle-Zélande reporte la taxe sur les émissions agricoles

Opinie Kasper Walter

Arrêter d'utiliser des panneaux solaires sur les terres agricoles ?

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception