Opinie Jaap Majeur

Gardez courage les agriculteurs, dans 30 ans l'appréciation viendra

11 Septembre 2019 - Boerenbusiness - Commentaires 26

J'ai été surpris de lire la solution de D66 au problème de l'azote. Éliminez la moitié du cheptel néerlandais de volailles et de porcs et le problème de l'azote est résolu. Comme c'est simple, dit M. Tjeerd de Groot de D66. Cela ne coûte que 1% de l'économie.

Je trouve très triste que les politiciens de La Haye aient si peu de connaissances. Qu'il y a quelqu'un qui fait ce genre de déclarations. Après tout, l'agriculture représente plus de 20 % des exportations néerlandaises. Si vous réduisez cela de manière drastique, les dégâts dans toute la chaîne agricole sont bien plus importants que les 1 % de l'économie que De Groot a créés.

Au fait, quelle est son histoire sur laquelle reposent 70 % des émissions du secteur agricole ? L'azote est composé à 66 % de NOx (industrie et trafic) et à 33 % de NH3 (humains et animaux, consistant en vaches, poulets, porcs, animaux de compagnie, animaux sauvages et industrie des engrais). Un nombre très différent de 70 %. Il est bon de savoir que les émissions d'azote de l'agriculture néerlandaise ont diminué de 1990 % de 65 à nos jours.

Acheter tout l'azote
Si les politiciens traitent les règles sur l'azote de cette manière, l'industrie aéronautique, le logement, le trafic et l'industrie achèteront tout l'azote aux agriculteurs en un rien de temps. Entraînant la fin de l'agriculture néerlandaise. Cela entraîne des dommages environnementaux plus importants que l'herbe qui n'aura bientôt plus de destination aux Pays-Bas. Maintenant, la croissance de l'herbe entraîne une forte absorption de CO2, car l'herbe est toujours récoltée par l'agriculteur et fournit donc beaucoup d'oxygène. Les politiciens ne tiennent pas compte de ces chiffres. incompréhensible.

Une énorme montagne de déchets est également créée, car le bétail hollandais mange nos déchets (par exemple, la farine de soja, la pulpe de betterave et les amandes de palme). Le secteur agricole néerlandais doit être nourri si nous voulons nourrir l'augmentation significative de la population mondiale à l'avenir. Aucun autre pays au monde n'est aussi propice à la production alimentaire que les Pays-Bas. Nous sommes le deuxième plus grand exportateur de produits alimentaires au monde après l'Amérique. Nous devrions en être fiers.

Compensation de la production alimentaire
Le plan de D66, en plus du chômage qu'il entraîne, pourrait conduire à une famine mondiale. Si les Pays-Bas reculent dans la production alimentaire, quel pays peut compenser ? Aucun autre pays. Une chose est sûre : D1 ne comprend pas ce qu'est l'agriculture et pense - je crois - que la nourriture tombe du ciel.

De Groot de D66 dit quelque chose qui n'est basé sur rien. Les politiciens disent et répètent : ne promouvoir que la production végétale de nourriture. Vous voyez donc que les politiciens ne connaissent rien à l'agriculture. Seules de petites parties du globe conviennent à la production de légumes. La plupart des zones sont trop sèches, contiennent trop de roches, sont stériles, trop escarpées, trop humides ou ont une capacité portante insuffisante.

Le bétail peut encore paître dans toutes ces zones : de 1 vache ou renne par 15 hectares jusqu'à 4 animaux par hectare. Ce dernier est possible aux Pays-Bas, compte tenu du potentiel de croissance de l'herbe. Ce n'est que d'un point de vue environnemental que cela n'est pas autorisé par le gouvernement. Les humains sont omnivores et mangent naturellement de la viande et des plantes. Ainsi, l'élevage, en plus de la production végétale, est nécessaire pour nourrir les humains. Il est temps que les politiciens réfléchissent plus longtemps que leur nez n'est long.

La nourriture deviendra de plus en plus rare à l'avenir. Aucun autre pays ne cultive des aliments avec un impact environnemental aussi faible que l'agriculteur néerlandais. Pensez maintenant à la politique. Assurez-vous que nous, les citoyens, avons fermé notre pointeur de recyclage. N'autorisez que des produits 100% biodégradables. Chargez tout de la même manière. Le trafic aérien et le transport maritime sont pratiquement déchargés, alors qu'ils sont les principaux pollueurs.

Un agriculteur de plus en plus menacé
L'agriculteur dans notre société est de plus en plus menacé par la politique (par ignorance, manque de connaissances et d'influence des scientifiques et des organisations de la nature). Plus ils disent fort que ça va mal avec l'environnement et la diversité végétale, plus ils reçoivent de subventions et de terres du gouvernement (leur modèle de revenus). Il en va de même pour la science : plus elle est mauvaise pour l'environnement, plus elle reçoit d'argent pour la recherche (y compris son modèle de revenus).

L'agriculteur est une victime consentante et pourtant ne dit rien en retour. Parce que les médias n'apportent que des nouvelles négatives, ils influencent la société. C'est tellement grave que des militants écologistes émergent et menacent les familles d'agriculteurs. L'éducation, elle aussi, commence déjà à influencer les enfants à ne pas manger de viande.

Les Chinois et certains Arabes riches ont une vision de l'avenir. Ils achètent déjà de grandes fermes partout dans le monde. Ils comprennent qu'à l'avenir, il n'y aura plus de crises pétrolières, mais des crises hydriques et alimentaires. Alors agriculteurs : gardez le moral. Dans 30 ans, vous serez à nouveau appréciés, car alors nous aurons nous aussi la famine. Cela ne me surprend pas si nous récupérons ensuite les réserves naturelles de notre pays à des fins agricoles. La faim enfreint les lois.

Jaap Majeur
Bas Zuthem

Boerenbusiness

Sous Boerenbusiness les avis sont postés par des auteurs qui, en principe, donnent leur avis une fois Boerenbusiness.nl ou de personnes qui préfèrent rester anonymes. Le nom et le lieu de résidence sont toujours connus des éditeurs.
commentaires
Commentaires 26
travail 11 Septembre 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness[/url]
et dire que monsieur de Groot est directeur du nzo depuis 7 ans. Le secteur lui a versé un salaire généreux pendant sept ans. Blâmer le secteur agricole maintenant est tout simplement scandaleux.
antoinette 11 Septembre 2019
Quelle belle pièce, Jack.
Seulement j'ai peur de ne plus être là dans 30 ans, et l'appréciation
alors manquez.

bep 11 Septembre 2019
Bonne histoire Jaap MAJOOR, mais nous le savions déjà en tant qu'agriculteurs. il faut raconter cette histoire à La Haye parce qu'il faut aussi qu'ils y croient et j'ai peur que ça n'arrive pas. Et dans trente ans il y aura quelques agriculteurs, les autres sont dans la maison de retraite pour vous dire que peut-être vous il avait raison, mais cela ne leur sert à rien dans la maison de retraite.
de placages 11 Septembre 2019
Comme je l'ai déjà dit, le vrai problème est la surpopulation. Les frontières sont radicalement fermées et une prime de merde pour quiconque veut sortir d'ici. (Il y a beaucoup d'argent à La Haye après tout.) La pénurie de logements est résolue, les embouteillages résolus et la qualité de l'air dans la Randstad est revenue à la normale. Facile.
Baie 11 Septembre 2019
Belle pièce. Je pense plutôt.
Reçu un compliment sur le produit livré hier. ça me redonne espoir ;)
Rue 11 Septembre 2019
Jaap, ils l'ont aussi dit il y a 30 ans ...... Tous les 5 ans ...... celui qui le fait maintenant l'a fait ........ la conclusion est que tous les 10 ans, la moitié des agriculteurs disparu. Seul le bétail est resté à peu près le même. Mais cela va changer, le cheptel diminue maintenant avec le nombre d'agriculteurs. La conclusion est que le plan Rabo échouera.
de placages 11 Septembre 2019
Allee, qui pensez-vous est en charge dans ce petit pays: Rutte, ou le Rabo. Cela ne me semble pas si difficile. Rabo à Utrecht détermine tout dans cette société, leurs tentacules sont très profondes partout.
Rutte n'est rien, juste serre la main et sourit toute la journée.
Peter 11 Septembre 2019
Les salafistes apprennent déjà aux enfants musulmans à tuer à leurs yeux les infidèles, les gays et autres penseurs occidentaux !
Et ces gens sont soutenus financièrement par le gouvernement néerlandais et ont reçu toutes sortes de redevances privées pour venir aux Pays-Bas, ils ont même parfois été ramenés de Syrie en tant que terroristes. À quel point est-il fou d'entraîner des enfants à haïr et à TUER d'autres êtres humains pensants ????? et que font-ils des éleveurs qui aiment leurs animaux tous les jours, 7 jours sur XNUMX ?

Comment ROT il doit encore devenir des criminels de la drogue sont ramenés par le ministre Grapenhaus .. les enfants sont formés pour tuer des gens et c'est le résultat de la pensée (antéchrist, parti des animaux, animal éveillé, végétalien et végétarien) !






Jupe 11 Septembre 2019
Tant que les Chinois et les Arabes n'achèteront pas de terres agricoles dans l'endroit le plus productif du monde (NL), alors vous savez qu'il y en a plus qui ne voient pas d'avenir pour l'agriculture néerlandaise.
Abonné
jan 11 Septembre 2019
Ils ont déjà acheté beaucoup de terrain via ASR !
de placages 11 Septembre 2019
kjol. c'est tout à fait une révélation de votre part !
thomas 11 Septembre 2019
si dans 30 ans de jeunes éleveurs veulent encore travailler aux Pays-Bas.
Abonné
Jupe 11 Septembre 2019
SALIC, le plus grand investisseur agricole au monde et copropriétaire de G3, montre où le futur agriculteur néerlandais peut redevenir plein gaz.
www.g3.ca
poule mouillée 12 Septembre 2019
Vous êtes des prophètes de malheur. Il n'y a rien de mal à manger moins de viande, mais pour un meilleur prix. La prairie devrait contenir un peu plus de trèfle rouge fixateur d'azote, cela diminue les coûts. Ici et là, il est normal d'avoir un arbre dans le pré et les terres arables. Ça a l'air beaucoup mieux et vous rencontrez beaucoup plus de sympathie. Je veux être agriculteur, où je me sens bien, où je gagne bien et où je suis apprécié. Sinon, vous devez changer quelque chose, mais ne continuez pas à harceler.
péta 12 Septembre 2019
Eh bien, Gijsje, je peux imaginer votre souhait, mais cela restera un souhait. Tant que nous garderons les frontières ouvertes, la discipline du marché régnera et la nourriture viendra des producteurs les moins chers. Et vous n'y appartiendrez pas. Peut-être voulez-vous et pouvez-vous le faire différemment, mais il est alors asocialement difficile d'obtenir un très maigre sandwich.
Keith Hanse 12 Septembre 2019
Dans 30 ans c'est vraiment trop tard. Premier coup d'oeil en 3 ans !! Ça va mal avec les agriculteurs qui arrêtent. Pas de successeurs, un financement qui ne suffit plus. Etc etc. Les grands grossissent et deviennent des industries et l'entreprise familiale disparaît. Et c'est dur.
Jupe 12 Septembre 2019
Les grands ne grossissent pas, sauf quelques-uns qui pensent qu'ils doivent assumer encore plus de culpabilité. Les taux d'intérêt bas encouragent certainement que, si l'inflation continue et que les euros deviennent de la monnaie hélicoptère, alors la terre est un actif sûr tant que vous pouvez en faire quelque chose dans tous les cas. Cependant, cela n'a pas grand-chose à voir avec la gestion d'une entreprise agricole en tant que telle, mais tout le monde en prend peu à peu conscience. Vous gagnez actuellement de l'argent principalement grâce à la politique idiote de la BCE consistant à imprimer de l'argent jusqu'à ce qu'il s'effondre.
NLissingship 12 Septembre 2019
Ce mois-ci ma campagne est en ligne...

Assurez-vous d'avoir des médias sociaux. Facebook etc...

Invités, venez ! plus tardrrrrr
Sylvia Bouwmans 12 Septembre 2019
Tant que le bien-être animal et les exigences environnementales seront inscrits dans la loi, les consommateurs n'auront plus à payer leur morceau de viande.
Steven Huysmans 12 Septembre 2019
"L'éducation commence également déjà à influencer les enfants à ne pas manger de viande."

Liberté d'éducation, liberté de vision se développant au sein d'une école où la viande est examinée de manière critique pour ses effets secondaires sur l'utilisation de l'eau et les émissions. Je suis reconnaissant que la science continue d'enquêter et de partager ses découvertes.

Pour les agriculteurs contre le contact avec la nature sans le savoir.
Frans de Koopman 12 Septembre 2019
Ce plan coûtera très cher, c'est l'une des raisons pour lesquelles il n'ira pas de l'avant, mais il n'y aura pas de famine. Il ne faut pas non plus surestimer les Pays-Bas.
Henk de Jong 13 Septembre 2019
Heureusement, les chiffres de M. de Groot sont tout simplement irréalistes !
Jan Henk Lefers 22 Septembre 2019
Belle pièce !!
Assurez-vous que c'est dans un journal national cette semaine!
marjo 23 Septembre 2019
Bon article......mais pourquoi je ne lis presque jamais ce genre d'articles dans les journaux et uniquement dans la littérature professionnelle ???????
cagri 23 Septembre 2019
Belle pièce, pareil ici en Belgique, je pense dans toute l'Europe occidentale d'ailleurs. Cela fait trop longtemps que les gens n'ont plus faim et la génération qui a connu cela a presque complètement disparu. Explorer la science ? Les bioingénieurs diplômés aujourd'hui sont déjà complètement anti-agriculteurs dans l'éducation, je peux prédire leurs "résultats de recherche".
rabat 24 Septembre 2019
je ne comprends pas non plus !! lto ne publie également que des messages contre des messages dans son propre domaine littéraire. les citoyens devraient lire ceci! si vous ne pouvez pas vous rendre au journal, faites-le dans les journaux municipaux. s'il vous plaît essayez d'atteindre les gens !!!! ils ne lisent que les fausses mauvaises nouvelles.. c'est déjà trop tard de toute façon...
Vous ne pouvez plus répondre.

Quelles sont les cotations actuelles ?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Fond Humeur azotée

Le boomerang à azote de Bromet et le cabinet

Actualités Économies

« Le secteur agricole n’est pas neutre pour le climat en 2050 »

Fond Humeur azotée

La gueule de bois d'un agriculteur la semaine précédant le carnaval

Analyse Politique

Point de rupture des finances, l’agriculture aussi ne va pas bien

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception