Shutterstock

Opinie Jaap Majeur

Pas l'agriculteur, mais l'homme menace la nature

24 Septembre 2019 - Boerenbusiness - Commentaires 14

Aujourd'hui, toutes sortes de questions nuisibles à l'environnement sont évoquées dans le débat sur le climat. Les problèmes sont généralement mis à la place des agriculteurs, parce qu'ils ne disent rien en retour de toute façon. Mais, je n'entends personne dire de quoi il s'agit vraiment.

Nous utilisons toutes les ressources naturelles que la nature peut fournir, mais que rendons-nous à la nature ? Uniquement des produits non biodégradables. Il y a tellement de polluants dans les matières fécales qu'elles sont contaminées chimiquement. En bref : il n'y a qu'une seule menace pour la nature et c'est l'homme lui-même. Afin d'atténuer la menace qui pèse sur la nature, les 1 points suivants doivent être respectés.

1. Produits pouvant être inclus
Tout d'abord, nous avons juste besoin de créer et d'appliquer des produits qui peuvent être absorbés par la nature à un moment donné. Nos scientifiques ont inventé toutes sortes de produits et de substances, sans chercher à savoir si ce produit peut être restitué à la nature. Si l'homme n'avait utilisé que des produits que la nature pourrait décomposer, il n'y aurait pas eu de pollution.

2. Améliorer les matières fécales
Deuxièmement, nous devons améliorer nos matières fécales afin que les nitrites puissent être réinjectés dans l'agriculture. Après tout, nous (les humains) ne retournons aucune des matières premières de notre alimentation à l'agriculteur. La route avec égouts et services publics a été récemment rénovée. Un double égout (avec drainage des eaux pluviales) et un drainage des eaux usées ont été réalisés. Quel dommage. Pourquoi ne pas commencer par un double système d'égouts avec de l'eau polluée et de l'eau non polluée ?

Par eau non polluée, j'entends : l'eau de pluie, l'eau utilisée dans le ménage (détergents 100% biodégradables) et les excréments des personnes qui n'utilisent pas de médicaments. Ici, les nitrites peuvent facilement être éliminés via les régies des eaux et renvoyés au secteur agricole. Après tout, ce n'est pas contaminé par toutes sortes de médicaments chimiques.

Nous devons séparer les eaux usées des personnes qui utilisent des médicaments. C'est parce qu'il en coûte beaucoup d'argent pour purifier. Pour cela, nous devons placer 2 toilettes séparées dans la maison pour séparer ces systèmes. Nous devons améliorer autant que possible les eaux usées des personnes qui utilisent des médicaments.

3. Personnalisez les mouvements de transport
Troisièmement, nous devons adapter nos mouvements de transport. Il existe déjà plusieurs matières premières propres alternatives (par exemple l'hydrogène). Nous construisons de grands parcs solaires dans le désert qui produisent de l'hydrogène, et nous retournons de la nourriture. L'hydrogène est facile à transporter. L'énergie propre n'est donc pas un problème.

Je pense également que nous ne devrions pas continuer avec les «batteries au lithium-ion», car ces types de batteries ne peuvent pas encore être restituées à la nature.

Pointeur circulaire de l'homme
Lorsque ces 3 points sont résolus, le pointeur du cycle de l'être humain est correct et je reprends confiance en l'avenir. A La Haye, aucun parti politique ne parle de cela. incompréhensible. À ma plus grande surprise, même des partis comme D66 et GroenLinks veulent interdire la première nécessité de la vie (nourriture pour les humains) des Pays-Bas : nos agriculteurs néerlandais.

Ils produisent nos aliments avec le moins d'impact environnemental et la plus grande efficacité. Des partis tels que D66, GroenLinks et des organisations environnementales se rendent-ils compte que pour chaque hectare de terre soustrait à l'agriculture aux Pays-Bas, au moins 15 hectares de terre dans le monde doivent être extraits de la nature afin d'y pratiquer l'agriculture pour nourrir la population?

Je ne sais même pas quel pays peut combler cette lacune. Politique La Haye : vous faites complètement fausse route et vous n'avez aucune vision de notre problème environnemental (qui est très vaste). De tous les problèmes sur terre, un seul est à blâmer et c'est nous : les humains.

Jaap Majeur
Bas Zuthem

Boerenbusiness

Sous Boerenbusiness les avis sont postés par des auteurs qui, en principe, donnent leur avis une fois Boerenbusiness.nl ou de personnes qui préfèrent rester anonymes. Le nom et le lieu de résidence sont toujours connus des éditeurs.
commentaires
Commentaires 14
Jupe 24 Septembre 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/column/10884102/niet-de-boer-maar-de-mens-endreigt-de-natuur]Ce n'est pas l'agriculteur, mais l'homme qui menace la nature[/url]
Jaap, vous avez raison, mais le citoyen moyen se fiche que le fermier néerlandais disparaisse.
Tout ce que vous mentionnez est compliqué et difficile pour le consommateur et ne recevra donc aucun support.
Les politiciens exécutent simplement ce que leurs électeurs veulent entendre, c'est-à-dire que le citoyen moyen ne veut pas de tracas et de choses difficiles, alors nettoyez d'abord ces agriculteurs, puis nous verrons plus tard.
ard 24 Septembre 2019
Je suis tout à fait d'accord avec toi Jacques.
Anna T de Boer 24 Septembre 2019
Belle histoire! Trouvez une plus grande scène pour cet Après Boer Koekoek, après 50 ans, il est temps pour une nouvelle Farmers' Party avec des agriculteurs intelligents contemporains.
FS 24 Septembre 2019
Je m'intéresse à la disparition du fermier.
Et oui, je suis d'accord que l'homme lui-même dérange la nature.
Si cela continue ainsi, les animaux disparaîtront et les animaux robots prendront leur place.
L'homme devrait écouter davantage les animaux et la nature, et ne pas être égoïste.
capitaine parti 24 Septembre 2019
Tant que le consommateur/consommateur a le dernier iPhone chaque année et peut partir en vacances trois fois par an en avion, il se fiche de ce qui arrive à nous, les agriculteurs.
Alie jaillit 24 Septembre 2019
Très bon article merci pour votre soutien j'espère que les Pays-Bas comprendront
P van Leeuwen 24 Septembre 2019
https://www.youtube.com/watch?v=vbHOvchK7fE

Signez cette pétition contre les bêtises climatiques de ce cabinet !!!!
marie 24 Septembre 2019
Les agriculteurs; Les Pays-Bas sont trop petits et trop densément peuplés pour pouvoir cultiver correctement. Il y a tellement de pays avec beaucoup plus d'options. Oui, ça prend du cran. Les agriculteurs hollandais en ont-ils encore ? Optez pour la liberté au lieu de la dépression.
Vanneau Jp 25 Septembre 2019
hr jaap majoor aller à la manifestation des grands agriculteurs à la haye le mardi 1er oct. rapporte à la presse assez c'est assez pas de vache pas de poulet pas de cochon n'est remis numogen d'autres secteurs livreront
de placages 25 Septembre 2019
Marie, les Pays-Bas sont surpeuplés. laissez tous les étrangers partir à la place des agriculteurs comme vous le voudriez. Il y a beaucoup d'espace en Afrique. Ils sont tout simplement trop paresseux et corrompus pour faire quoi que ce soit à ce sujet. J'ai vu assez d'histoires et de photos de mes parents pour savoir à quel point les Pays-Bas étaient pauvres avant et après la guerre. Familles avec 10 enfants qui, par exemple, n'avaient qu'un seul vélo. Si vous n'aviez pas de chance, vous n'aviez qu'à marcher jusqu'à l'école. Et traitez les vaches à la main dès la sortie de l'école et remettez tous vos sous gagnés directement à la maison. On ne peut plus imaginer la misère de cette époque. Ce n'est qu'avec une énorme persévérance et un travail acharné que les Pays-Bas ont apporté la prospérité. Cette génération n'a pas non plus émigré comme tous les Marocains et Turcs le font maintenant et tous ont simplement tendu la main pour obtenir le soutien de la municipalité. Donc, j'en connais aussi quelques-uns.
W Bemelmans 25 Septembre 2019
J'ai peur qu'on parle au mur, ils ne nous entendent pas à La Haye en ce moment ça va encore trop bien pour eux, ils ont une belle cagnotte à piller dans le futur, à savoir les retraites.
fermier 26 Septembre 2019
Les députés et le gouvernement vont donner le bon exemple : ils vont diviser par deux leurs salaires en guise de compensation, n'est-ce pas gentil (ha, ha...)
Taxi Rinus 26 Septembre 2019
L'horloge de cycle à 3 points de Jaap est bonne. L'agriculture intensive comme les porcs, les chèvres et les oiseaux (poulet/canard) est un casse-tête pour les politiciens. Beaucoup trop de production pour tous les Néerlandais. Beaucoup trop d'exportations de produits carnés et d'importations d'aliments pour animaux. Beaucoup trop de fumier. Risque élevé de résistance aux antibiotiques chez les personnes aux Pays-Bas. Risque élevé de contamination par des virus provenant d'animaux. Quand le secteur lui-même proposera-t-il de vraies solutions ? Tout n'est pas possible ! Ne blâmez personne d'autre! Maintenant, les politiciens vont couper parce que le secteur lui-même n'est pas en mesure de se modérer.
les Bolleboos 3 Octobre 2019
Chers tous.
Les soi-disant amis de la nature en font un gâchis maintes et maintes fois, puis blâment les agriculteurs.
Cela a déjà commencé avec la politique du fumier ; En appauvrissant le sol, la vie du sol et avec elle l'oiseau des prés disparaissent.
Des polders entiers sont inondés - dont le Noordwaard - Werkendam - 3000 hectares ; la Ville Bleue - Winschoten - 2000 Ha.
Les réductions du niveau d'eau qu'ils réalisent maintenant entraîneront des émissions supplémentaires !!
Ils attendent en vain que le brochet aille nager là où ils l'ont prévu. Les prairies absorbent encore 8000 kg d'azote par an de l'air et sont même indispensables à la croissance - n'arrosez rien. Les calculs que font ces gens ne peuvent jamais être vérifiés avec des preuves tangibles ; il y a aussi différentes figures en circulation et à leur avis aucune herbe ne pourrait pousser à côté de l'écurie. De nombreuses zones naturelles créées par ces idiots se transforment en grandes étendues sauvages ou des chevaux ou du bétail sauvages - comme c'est mignon - sont relâchés, qui se reproduisent ensuite contre les falaises puis meurent de faim en hiver. Ces zones sont envahies par les chardons, les orties, les roseaux, les mûres et autres ordures pour l'entretien n'est pas là - fou n'est-ce pas !!! Le secteur agricole est blâmé pour tout cela, mais ces plans fous de ces idiots ne semblent pas fonctionner - la nature ne peut pas être contrôlée.
Le fait est qu'il commence déjà par ne pas payer aux agriculteurs des prix équitables pour leurs produits, ce qui signifie qu'un petit revenu peut encore être gagné avec des économies d'échelle. En plus de cela, nous sommes maintenant occupés par les règles écœurantes de l'UE.
De plus, nous avons un ministre qui ment aussi tous ensemble et qui n'a pas de colonne vertébrale. - Je dois respecter les règles de Bruxelles - Un gentil pousseur. Elle a aussi lâché les pêcheurs comme une brique ; et vous pouvez parier que cela se reproduira dans le secteur agricole. Dans les pays voisins, ils sont prêts à reprendre notre production.
Bon en bref : il y a un gros défi pour mettre un petit groupe d'idiots hors du jeu.!!! Nos produits eux-mêmes seront commercialisés au niveau mondial et reprendront une production normale. Que les citadins s'occupent des problèmes de stationnement, etc., et les agriculteurs veilleront à ce que les terres agricoles restent habitables et belles.
Vous ne pouvez plus répondre.

Quelles sont les cotations actuelles ?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Actualités CBS

Excrétion d'azote et de phosphate sous le plafond de l'UE

Fond Humeur azotée

Excuses de Christianne, couronne de Renure pour Piet

Actualités L'azote

Les détecteurs PAS ont un peu plus de répit

Actualités Politique

Loi sur la restauration de la nature avec frein d'urgence approuvé

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login